A+
A-

Vous avez dit changements?

Catégorie: Divers
Renaud_Bray

En moins d’une semaine, le milieu du livre a vu les magasins Renaud-Bray se porter acquéreurs des 14 magasins Archambault, la bibliothèque Saint-Sulpice être mise en vente par le gouvernement du Québec, la fin du conflit entre Dimédia et Renaud-Bray, puis, la suspension de la vente de la bibliothèque Saint-Sulpice. Dans les prochaines semaines, on aura à se questionner sur les impacts d’une TVQ sur le livre et à se pencher sur des propositions de révision de la Loi 51, cette loi qui structure les relations entre les maillons de la chaîne du livre depuis près de 35 ans. Avec tout ça, on en oublie presque d’éditer et de vendre des livres!

La mégatransaction annoncée de la fusion des magasins Renaud-Bray et Archambault — qui doit recevoir l’aval du Bureau de la concurrence — a suscité un très grand nombre de réactions négatives, mais surtout de l’inquiétude face aux effets de la concentration et devant l’ignorance des intentions commerciales de l’acquéreur. Cette transaction a cependant peut-être eu une conséquence positive : le règlement du conflit entre Dimédia et Renaud-Bray. L’ANEL, qui déplorait ces hostilités et réclamait sa résolution depuis le jour un, se réjouit de voir la hache de guerre enterrée. Le monde du livre est trop petit et vulnérable pour entretenir de tels affrontements qui nuisent à tous.

On peut reprocher bien des choses à Blaise Renaud, mais on ne peut nier qu’il a démontré qu’il est un acteur incontournable de notre écosystème. Il a des choses à dire que les différents intervenants devront apprendre à écouter, et lui, je l’implore d’apprendre à jouer avec ses partenaires. L’un n’ira pas sans l’autre.

Dans la division, nous n’irons nulle part, mais ensemble, nous avons des chances d’y arriver…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Nous étions UN

Nous étions mille cinq cents bien en vue sur les présentoirs, notre […]

Lire comme on respire

Le livre: un bien de première nécessité… S’il fallait choisir entre un […]

« La lecture est un droit fondamental pour tous », Wally de Doncker, président d’IBBY

En lisant les différentes chroniques et critiques de ce numéro de Collections, […]