A+
A-

Utile? (suite et fin)

Catégorie: Divers
livres

Dans la foulée d’un texte publié il y a quelque temps au sujet de l’utilité de la littérature, on m’a demandé d’en défendre la nécessité par des arguments recevables par nos contemporains. Exercice hasardeux pour quelqu’un qui a écrit que l’activité littéraire y perdra toujours et forcément au jeu de l’utilitarisme. Pour contourner le problème, je m’en suis remis à un vox pop dont voici quelques citations.

Pour vous, elle sert à quoi, la littérature? À…

Bibliothécaire (1) : – Servir des gens heureux.

Grand voyageur : – Être toujours chez soi.

Gérant de Caisse : – Encaisser les intérêts de la marge de crédit de l’éditeur.

Bibliothécaire (2) : – Me perdre dans les rayons.

Jeune intimidé : – Me réfugier là où ça ne fait pas mal.

Éditeur (1) : – Publier des auteurs, pas des livres.

Vieille dame du 4e âge : – Encore voyager.

Typographe : – Devenir Pierre Foglia.

Couple tuant le temps en librairie  le samedi: – Tuer le temps en librairie.

Vieil homme du 3e âge : – Avoir eu un IPad en cadeau (hi! hi!).

Illustrateur : – Écrire sans mots.

Cancéreux en chimio : – Me donner l’illusion que je n’ai pas mal au cœur.

Immigrant : – Comprendre comment les gens font pour aimer cette chose affreuse qu’est l’hiver.

Graphiste : – Jouer avec les mots.

Imprimeur : – Aller me réchauffer dans le Sud… il y a vingt ans. Maintenant, à tenir le chauffage de ma maison à 18°.

Traductrice : – Entrer dans la tête d’un autre.

Libraire (1) : – Mener une vie à haut risque.

Éditeur (2) : – Être surpris.

Enfant (1) : – Repousser le plus loin les devoirs.

Auteur (1) : – Vivre.

Auteur (2) : – Survivre.

Auteur (3) : – Mourir.

Lecteur nocturne : – Faire la deuxième chose la plus intéressante au lit (la première étant de manger en laissant plein de miettes dans les draps).

Lectrice nocturne : – Faire la chose la plus intéressante au lit.

Libraire (2) : – Dévoiler mes secrets de lecture à mes clients chouchous.

Enfant (2) : – Repousser le plus loin l’arrivée de la noirceur.

Lectrice de 50 Shades : – Ben là! La réponse n’est pas assez évidente!

Enfant (3) : – Avoir peur (même pas vrai!).

 

Et pour vous, elle sert à quoi, la littérature?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

L’édition québécoise et le monde francophone

14 juin 2017, par

Alors qu’il y a 400 ans, les explorateurs français voyaient l’Amérique comme […]