A+
A-

Une maturité inquiète

Catégorie: Divers
SLP

Le Québec s’installe au Salon du livre de Paris avec l’assurance tranquille que lui confère la maturité acquise au fil du temps. Auteurs, penseurs, créateurs et éditeurs viennent à la rencontre de lecteurs fidèles de longue date, nouvellement conquis ou simplement curieux, forts de leur proposition de sens et de rêve qui a germé en français, en terre d’Amérique. Comme tout ce qui a propulsé notre nation dans la modernité, le monde du livre a bénéficié du talent, de l’enthousiasme et de la rage de dire de ses artisans pour se doter d’une identité propre, reconnaissable et reconnu dans l’ensemble de l’espace francophone. Le livre québécois a ses auteurs phares et ses nouveaux venus; il se déploie sur tous les genres littéraires, à la manière qui nous est propre. Que ce soit sur les rives du Saint-Laurent ou en Île-de-France, les œuvres écrites sont en quête des hommes et de femmes qui leur donneront vie par l’acte de lecture. C’est précisément pour cela que nous sommes ici, en ce lieu de rencontres, de déambulations et de dialogues.

Mais la maturité ne va pas sans inquiétude. Celle d’un peuple dont la langue résiste dans la conscience de sa minorité continentale. Celle d’une nation dont l’affirmation culturelle est la meilleure défense contre l’assimilation. Celle d’une société d’écrivains, d’artistes, d’intellectuels qui travaillent d’arrache-pied pour faire entendre leur voix distincte. Voilà pourquoi le monde québécois du livre se tient sans cesse aux aguets, qu’il exerce une vigilance de chaque instant et qu’il se bat pour garder toute sa vigueur.

Somme toute, la maturité inquiète nous force à l’humilité. Et à souvent douter. Sauf d’une chose: l’accueil inconditionnel qui est réservé au Québec par les milliers de visiteurs du Salon du livre de Paris, et par les artisans français de l’édition. De cette amitié solidaire, nous avons besoin. Bienvenue sur le territoire culturel du Québec!

Ce texte est publié dans la brochure promotionnelle de Québec Édition pour le Salon du livre de Paris qui se tient du 22 au 25 mars 2013.


1 commentaire

  1. Ronald Albert

    Quelle belle surprise de trouver dans une brochure officielle des propos si pertinents. Ils surprennent en ces lieux où la parole est généralement convenue. Destiné aux Français du Salon du livre de Paris ce magnifique texte évoque, en quelques phrases, la complexité de la réalité culturelle et politique du Québec. On comprend bien toute l’importance du monde de l’édition québécoise qui participe à cette volonté de maintenir vivante notre présence originale en terre d’Amérique. Et cette maturité finalement acquise ne doit assurément pas nous faire oublier la fragilité de notre situation. J’espère qu’un certain nombre de visiteurs au salon ont bien saisi ces délicates et permanentes incertitudes qui expliquent le combat que nous menons sur ce continent. Parce que nous attendons, pour le maintenir vigoureux, le support et la compréhension de nos cousins d’outre-Atlantique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Nous étions UN

Nous étions mille cinq cents bien en vue sur les présentoirs, notre […]

Lire comme on respire

Le livre: un bien de première nécessité… S’il fallait choisir entre un […]

« La lecture est un droit fondamental pour tous », Wally de Doncker, président d’IBBY

En lisant les différentes chroniques et critiques de ce numéro de Collections, […]