A+
A-

Tout ça pour quoi?

Catégorie: Divers
LogoJMLDA20ans_Bandeau_web

Tout ça pour quoi?

Plus jeune, au primaire comme au secondaire, j’étais un sportif de premier plan. Il faut dire que mon père, en plus d’enseigner l’éducation physique, était un entraineur autoproclamé d’athlètes de tout genre. Alors que je croyais ma voie toute tracée dans le sport, voilà qu’un jour je tombe par hasard sur Le mystère du triangle de Bermudes, un livre qui a fait littéralement basculé ma vie dans le fantastique. J’avais quatorze ans et pour la première fois de mon existence, mon imagination s’enflammait!

Puis, j’ai découvert Bob Morane. La découverte de ces premiers livres m’a mené vers d’autres bouquins, puis graduellement, tout en poursuivant mes activités sportives, je me suis transformé, presque à mon insu, en un lecteur passionné et désireux d’explorer les mondes imaginaires qui sommeillaient en moi.  Confiant, j’ai commencé à écrire un peu avant de faire de l’improvisation, du théâtre, et de la musique et à me construire un esprit aussi musclé que l’avait le sport pour mes jambes ou mes bras. Oui, grâce au sport je suis devenu un adulte en santé, mais ce sont les livres qui ont fait de moi un homme.

Mon témoignage n’est qu’un exemple parmi des milliers sur la portée considérable que peuvent avoir les livres sur tout individu. La lecture est une magnifique façon de percevoir le monde autrement et de propulser ses adeptes au cœur de nouvelles réalités. Développer sa créativité par les livres sert aussi à se construire une pensée distincte. C’est pouvoir envisager un problème globalement, en l’examinant sous tous ses angles grâce à l’ouverture d’esprit aussi primordial dans les arts que dans le domaine de la science. Marie Curie ne serait jamais parvenue à découvrir le radium si elle s’était tenue qu’aux idées de son temps. Picasso, Dali et Riopelle sont d’autres exemples de réussite née d’une volonté de réorganiser la réalité et de recréer le monde. « L’imagination est plus importante que le savoir » disait Albert Einstein. Il n’avait pas tort.

Tout ça pour quoi? Simple, à enrichir des vies.

Et la vie, ça ne passe qu’une fois.

Photo de Bryan Perro en page d’accueil: Tzara Maud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

L’édition québécoise et le monde francophone

14 juin 2017, par

Alors qu’il y a 400 ans, les explorateurs français voyaient l’Amérique comme […]