A+
A-

Quand le rendement devient un obstacle à la création

Catégorie: Divers
Couverture_ANEL_Brochure_perf2014_FINALE

En tant qu’éditeur, souvent (trop souvent) on gère, on planifie, on décide, on organise, on réunionne  et… on COURT ! Notre agenda est une zone en chantier bien remplie et il manque d’heures dans une journée pour tout accomplir. Alors on se dit : « Pourquoi prendre quelques heures de ce temps précieux pour aller en formation ? Sans parler des coûts engendrés… » Et on passe à autre chose…

J’ai malheureusement cette réflexion quand vient le temps de m’inscrire à une formation offerte par l’ANEL. Honte à moi qui fait partie du comité de formation ! Mais je suis humaine et j’ai deux cerveaux : un rationnel et l’autre émotif. Quand la raison prend le dessus, elle me somme de prioriser la gestion de l’entreprise.

Heureusement, il y a aussi ces moments où une bulle me passe par la tête et me pousse à m’inscrire. Oui, oui ! Je décide malgré TOUT de surcharger mon horaire et de me couper une journée de travail productif pour aller apprendre. Encore dernièrement, je résistais à l’idée de m’y rendre. J’y allais de reculons en regardant tout le travail à abattre et je culpabilisais. Je sentais ce petit stress m’envahir et cette petite voix diabolique me dire : « Hello ?!? Tu ne vas pas y aller maintenant ? Tu es folle ! »

Cette bulle qui m’a poussée à m’inscrire, je la chéris. Parce que passer une journée en formation avec des gens qui partagent les mêmes intérêts que moi, des gens avec qui j’ai le privilège de réfléchir et d’échanger des informations, de créer des liens et de belles rencontres, ça ouvre mon esprit et là… attention ! Quand j’ai l’esprit ouvert, d’autres bulles remontent à la surface. C’est une libération de bulles ! Elles sont de toutes les couleurs et de toutes les saveurs.

De retour au bureau, mes bulles éclatent et me poussent de l’avant. Elles m’amènent plus loin. Elles me rendent plus créative, plus ingénieuse et m’offrent des solutions inespérées sur un plateau d’argent.

Transportée par une énergie créative, j’opère mon entreprise et la rend encore plus florissante.

Alors… à quand la prochaine formation ?

(Les opinions exprimées sur les blogues de anel.qc.ca sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de l’Association nationale des éditeurs de livres ou de sa direction. Soucieuse de la libre opinion, l’ANEL ne corrige pas les affirmations ou déclarations des auteurs indépendants ou des commentaires qu’elles suscitent. Elle s’assure cependant que le ton des textes et commentaires demeure en tout temps respectueux.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Partout la culture – Politique québécoise de la culture : Présentation de l’ANEL

Partout la culture – Politique québécoise de la culture Présentation de l’ANEL […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]