A+
A-

Quand la poésie fait le pont…

Catégorie: Divers
Bateau-livre_image_web

Le 14 septembre dernier avait lieu entre Ottawa et Gatineau un événement d’une belle portée symbolique. Sillonnant entre les lumières des deux rives de la rivière des Outaouais, un bateau de la compagnie Croisière Outaouais transportait plus de 120 personnes à l’écoute d’une lecture de poésie unique : 14 poètes, de l’Ontario et du Québec, réunis pour un soir par la magie d’un partenariat entre l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) et l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAO).

Baptisée « Le bateau-livre » dans un clin d’œil à Rimbaud, cette soirée était l’initiative de deux Montréalais arrivés il y a quelques années dans la région et s’étonnant que la rivière marque une telle frontière entre les communautés littéraires de ses deux versants. Se sentant également accueillis par l’une et l’autre association d’auteurs, Michel Côté, poète et artiste, et sa compagne, Céline de Guise, ont eu envie de créer un événement qui ferait le lien – le pont – entre les deux. De là, cette idée inspirée de choisir la rivière, à la fois trait d’union et interstice entre les réalités, culturelles et politiques, des deux rives pour inviter les gens de la région à une forme de communion autour de la poésie.

De fait, et même si le mouvement du bateau était souvent imperceptible, les deux heures et demie qu’a duré cette croisière littéraire ont été une superbe parenthèse dans l’espace et le temps, les mots dits ou lus sur la scène semblant flotter sur la rivière, au milieu des lumières et des ombres surgissant en alternance sur chacune des rives, ontarienne et québécoise. C’était très beau aussi, à la descente du bateau, sur le quai de Pointe-Gatineau, de voir cette petite foule, bruyante et animée, discuter de ses émotions et de ses coups de cœur, comme à la sortie d’une première de théâtre.

Il faut féliciter les deux idéateurs de cette soirée, Michel Côté et Céline de Guise, mais aussi les deux associations d’auteurs et les différents partenaires, associatifs et publics, qui s’y sont associés. Un souhait bien sûr : que cette initiative soit reprise et devienne même un rendez-vous annuel !

Sur la photo Michel Coté

 Photo : AAOF

2 commentaires sur “Quand la poésie fait le pont…

  1. Benoît CAZABON

    Merveilleuse idée! Félicitations à vous deux. La Maison des auteurs est située sur les rives de la Grande Rivière, j’ai souvent rêvé à des façons de mieux vivre ce contexte. Bravo.
    BC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Partout la culture – Politique québécoise de la culture : Présentation de l’ANEL

Partout la culture – Politique québécoise de la culture Présentation de l’ANEL […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]