A+
A-

Mot de la présidente

Catégorie: Divers
Couverture_ANEL_Rapport_Annuel_2014_web

Suite aux résultats des élections de notre dernière assemblée générale annuelle, il est très clair que les éditeurs ont envie d’inscrire leur prochaine année associative sous le signe de la continuité. Au nom des membres du Conseil d’administration, je vous remercie de la confiance que vous nous témoignez; sachez que vous pouvez compter sur une équipe de femmes et d’hommes passionnés, dévoués et compétents. Ces qualités se retrouvent également dans l’équipe de permanents qui soutiennent notre Association, sous le dynamisme et la bonne humeur de Richard Prieur.

Nous avons maintenant une ANEL forte, représentative, et ce, grâce à l’engagement et au travail de plusieurs artisans qui ont cru et qui croient toujours dans la démocratie, dans la force du groupe et dans l’entraide; qui considèrent que le groupement devient une force plus grande que la somme de chacune de ses parties.

Après de multiples bouleversements, l’ANEL a atteint un niveau de maturité qui a brillé de façon remarquable au matin des ateliers de l’AGA alors que les membres y ont débattu de plusieurs enjeux importants et parfois délicats. Vous êtes venus en grand nombre, ce qui illustre à mes yeux le degré de préoccupation que vous ressentez vis-à-vis des grands changements qui déstabilisent le monde du livre, car ils se produisent à une vitesse vertigineuse et proviennent de tous les côtés à la fois.

  • Plusieurs changements touchent notre viabilité : notre bassin de lecteurs se rétrécit en raison de la concurrence accrue provenant des autres médias ou supports de divertissement, d’un amoindrissement de l’aptitude à lire et du temps dédié à la lecture. Nos revenus s’affaiblissent en raison de pressions provenant de nos revendeurs quand ce n’est pas à la suite de fermetures de points de vente et de diffusion. Les modèles d’affaires que nous avons connus pendant des décennies sont remis en question, et de nouveaux modèles sont à expérimenter ou à définir, notamment dans le numérique. Plusieurs pistes de réflexion intéressantes ont été évoquées et contribueront à rétablir la situation.
  • La technologie, même si elle facilite notre travail, nous force à réinventer nos façons de communiquer avec notre lectorat, nécessitant des ressources financières et humaines supplémentaires ou complémentaires. Le numérique soulève, quant à lui, plusieurs défis qui lui sont propres, dont la question de son intégration dans toutes nos activités, de la création jusqu’à la commercialisation. De plus, cette technologie favorise l’éclosion d’une industrie de l’autoédition qui menace la perception de notre légitimité ou de notre utilité, et qui touche la nature même de notre profession d’éditeur. Il est plus que temps de travailler activement à la valorisation du métier d’éditeur.
  • D’autres changements portent sur les relations que nous entretenons avec nos partenaires de la chaîne du livre. Avec eux, nous faisons partie du même écosystème qui est en mouvance; il y a lieu de remettre en question, repenser et même inventer de nouvelles façons de faire qui seront bénéfiques pour tous. L’ANEL est dans une bonne position pour exercer un leadership en ce sens et dans la défense de la place que le livre d’ici doit occuper. Parlant de partenaires, nous n’oublierons pas les deux paliers de gouvernement que nous devrons convaincre – avec l’aide tous nos alliés –, de l’importance de soutenir notre industrie, car elle est au cœur de notre culture, de notre patrimoine et de notre identité, autant québécoise que canadienne. Nous travaillerons d’arrache-pied pour récupérer, si ce n’est que pour protéger, le soutien financier qui est menacé par le gouvernement provincial. Sans négliger, bien sûr, tous les changements législatifs qui sont survenus au cours des dernières années, notamment sur le front du droit d’auteur, et ceux qui se pointent à l’horizon du côté de Québec.
  • Finalement, certains enjeux concernent plus spécifiquement l’architecture de l’Association elle-même : comment peut-elle mieux répondre aux besoins de ses membres? Plusieurs pistes seront explorées en matière de services, de fonctionnement et de positionnement dans la chaîne du livre.

Les constats, les besoins et les préoccupations exprimés par les membres avec un très fort degré d’implication sont extrêmement utiles pour leurs représentants. Les pistes de réflexion et de solution apportées nourriront le conseil d’administration pour les mois et les années à venir. Cet exercice qui nous éclaire quant aux actions à prendre pour faire prospérer l’industrie du livre me rend très enthousiaste.

La tâche qui nous attend est importante. Néanmoins, les échanges se déroulant au sein de notre Association dans un climat de respect et d’ouverture sont très stimulants et réconfortants, et sont la preuve que nous sommes aptes, tous ensembles, à faire face aux nombreux défis, aux menaces et aux occasions auxquels nous serons exposés au cours des prochains mois.

J’en conclus que ces enjeux font ressortir une priorité : l’importance de la promotion de nos livres et de la lecture, autant au Canada qu’à l’étranger. Ils mettent aussi en évidence l’importance d’une association unie qui travaille collectivement dans un esprit d’équipe et d’entraide pour façonner le futur de notre profession. La diversité de ses membres est une des richesses de l’ANEL. L’unité est une de nos forces même si elle est fragile; il faudra la préserver pour relever tous les défis qui nous attendent. Et parce que l’ANEL est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, avec le dynamisme et l’implication de ses membres, nous serons plus solides, et cela me donne une grande confiance en notre avenir.

Longue vie à l’ANEL, à ses membres et à nos livres!

Septembre 2014

Photo Nicole Saint-Jean en page d’accueil : nico-world.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Mission estivale en Allemagne

Depuis que je travaille au Boréal, soit depuis bientôt dix ans, l’Allemagne […]

La science, ça se partage

8 septembre 2016, par

La science n’est pas un univers parallèle. Elle peut être un plaisir […]

Lyon, les Didot et la typographie

Quand vous écrivez un texte, portez-vous attention à la police de caractère […]