A+
A-

L’importance de l’animation dans les écoles

Catégorie: Divers
classe

J’ai fait le tour du Québec plusieurs fois et durant de nombreuses années. J’ai aussi parcouru les autres provinces canadiennes pour faire de l’animation dans les écoles. Fatigue et petite maison d’édition obligent, je n’en fais plus depuis quelques années, sauf une par-ci par-là.

L’expérience a toujours été enrichissante. Bien sûr, il y a toujours des surprises désagréables, mais dans l’ensemble, j’ai adoré ça.  Je me sentais aussi en mission, celle d’un homme qui aime les livres et qui en écrit et qui veut partager sa passion de la lecture et du livre. En effet, les modèles masculins, principalement dans les écoles primaires, ne sont pas légion. Lire est souvent considéré comme une activité féminine.

Au primaire, les auteurs sont reçus comme des rois. Littéralement ! Le tapis rouge est déroulé, c’est la fête toute la journée et on revient à la maison l’ego gonflé à bloc.

En ce qui concerne les écoles secondaires, l’aventure est différente, disons. L’âge des élèves joue beaucoup. Le livre est moins cool qu’il ne l’a déjà été surtout avec ces itunes, ipod, ipad, web et tutti quanti. Au secondaire, il faut vraiment donner un show si on veut les captiver… faut dire aussi qu’ils ont vu pas mal d’auteurs défiler devant eux au cours du primaire!

Et la rencontre se termine par: «Pourquoi écrivez-vous, monsieur si ça ne paye si peu !» C’est facile de répondre à ça, mais leur regard demeure cependant incrédule. On parvient à leur transmettre parfois notre passion de la lecture et du livre. Pas à tous certes, mais à quelques-uns. Les happy few, comme disait Stendhal… ce qui n’est pas rien. 

Avoir plus de temps à moi, je reprendrais volontiers le bâton du Pèlerin, car rencontrer des jeunes, c’est toujours un plaisir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

L’édition québécoise et le monde francophone

14 juin 2017, par

Alors qu’il y a 400 ans, les explorateurs français voyaient l’Amérique comme […]