A+
A-

La Foire du livre de Francfort 2016

Catégorie: Divers
alcove-librex_c_boutin

Francfort est mon moment fort de l’année.  Celui où je prends la mesure de la pertinence de mon travail : parler de nos ouvrages, convaincre des scouts, agents, éditeurs de nous lire et de publier nos livres sur différents continents.  

Même après 17 foires et plus de 1000 rencontres, je ne me résigne pas à réduire la cadence, à limiter mes rencontres.  Parce que la passion est toujours là. 

Cette année, j’occupais un bel espace dans le stand du Québec et c’était la première foire de Francfort où je représentais à la fois des livres jeunesse (Éditions de la Bagnole) et adulte (Groupe Librex et Groupe Ville-Marie Littérature). J’ai eu l’agréable surprise de constater que plusieurs éditeurs s’arrêtaient sans rendez-vous pour regarder les magnifiques albums des Éditions de La Bagnole.  Il est vrai que la proximité des stands français était un atout.

Le stand du Québec accueillait des éditeurs d’horizons divers et la chimie opérait.  Il y a eu beaucoup d’échanges et surtout une volonté commune de partager nos expériences. L’enthousiasme était contagieux et nous l’avons transmis  à tous ceux et celles que nous avons rencontrés.

Parce que Francfort, c’est beaucoup de boulot.  D’abord dans la préparation mais aussi sur place où on enchaîne les rendez-vous.  C’est un marathon mais quelle expérience enrichissante ! Revoir des collègues éditeurs, devenus amis, échanger des informations sur notre métier qui évolue. Mais aussi, et surtout, prendre conscience, année après année, que je fais partie d’une vaste communauté de lecteurs (éditeurs, scouts, responsables de droits) curieux et passionnés.

À cet égard, et pour l’éditions québécoise, Francfort 2020 s’annonce  extrêmement stimulant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

L’édition québécoise et le monde francophone

14 juin 2017, par

Alors qu’il y a 400 ans, les explorateurs français voyaient l’Amérique comme […]