A+
A-

Ne plus voir les livres de la même façon

24 mars 2015, par
Catégorie: Divers

Communication-Jeunesse célèbre les 15 ans d’existence de Toup’tilitou, un programme de formation destiné à tous les intervenants qui travaillent auprès des jeunes de 0 à 4 ans. Retour sur la genèse d’un programme de formation novateur et essentiel qui, depuis 2000, vise à développer le plaisir de lire dès le plus jeune âge. Yves Léveillé, président de l’organisme à l’époque, est fier des actions de Communication-Jeunesse dans ce dossier : « La formation des éducatrices des services de garde en animation du livre était gravement déficiente, et aucun autre organisme ne possédait l’expérience et l’expertise de Communication-Jeunesse pour leur transmettre des connaissances sur les livres et développer leurs habiletés en animation. Ce n’est pas un hasard si nous avons été choisis pour remplir ce mandat.»

Un programme structurant et novateur

En 1998, le ministère de la Culture et des Communications, en collaboration avec le ministère de la Famille et de l’Enfance a confié à Communication-Jeunesse le mandat de créer un programme de formation en éveil à la lecture et à l’écrit destiné au personnel des services de garde, dans le cadre de la Politique de la lecture et du livre.  Rappelons qu’au moment des premières consultations qui ont mené à son adoption, la Politique de la lecture et du livre n’incluait aucune mesure spécifique destinée aux tout-petits.

Comme tous les programmes de médiation de la lecture de Communication-Jeunesse, Toup’tiltou mise sur le jeu et le plaisir de la découverte. Il encourage l’habitude des livres dès la naissance en misant sur une relation de complicité entre les enfants et les adultes qui les accompagnent dans leurs jeux d’exploration des livres et de la lecture. Le programme offre des ateliers de formation et de perfectionnement en littérature d’enfance et en animation du livre ainsi que des sélections de livres et d’activités adaptés aux tout petits.

« Beaucoup de participantes à la formation m’ont dit qu’elles ne voyaient plus les livres de la même façon.»

Selon Chantal Vaillancourt, directrice générale de Communication-Jeunesse au moment de la création de Toup’tilitou, ce programme d’envergure a constitué une véritable révolution pour les tout-petits. « Il ne faut pas craindre de l’affirmer, Toup’tilitou était audacieux, avec son idée de développer le goût de lire chez les bébés. Il a fait naître une pluie de programmes pour les 0-4 ans. Il faut dire que, pour structurer Toup’tilitou, des animateurs, des intervenants du préscolaire, des libraires et des bibliothécaires ont été consultés. C’est sur le terrain que les axes du programme ont été établis, et c’est certainement l’une des clés de sa réussite. »

L’adhésion au programme, dès sa création en 2000, est enthousiaste, et les ateliers de formation sont en demande aux quatre coins du Québec, et ailleurs dans la francophonie. En 2002, le ministère de la Culture et des Communications réalise une enquête auprès des intervenants des services de garde pour évaluer l’impact du programme sur l’achat et l’emprunt de livres. Il en ressort, notamment, que les intervenants achètent deux fois plus de livres une fois qu’ils ont participé à la formation Toup’tilitou, et 74 % d’entre eux utilisent la sélection proposée par Communication-Jeunesse pour les acheter. Même écho pour l’emprunt de livres : les intervenants empruntent 50% plus de livres une fois qu’ils ont participé à la formation, et 91% les empruntent dans les bibliothèques.

L’étude est élogieuse quant à la qualité du programme Toup’tilitou, et conclut à sa pertinence et à sa nécessité. Manon Richer, formatrice accréditée Toup’tilitou, renchérit, « Beaucoup de participantes à la formation m’ont dit qu’elles ne voyaient plus les livres de la même façon. Elles se rendent compte que les livres agissent sur toutes les dimensions du développement des enfants. Elles apprennent à différencier les genres littéraires et à utiliser un conte ou un documentaire selon le contexte et, parfois, pour satisfaire des besoins particuliers; pour plusieurs, c’est une révélation ! La notion de plaisir est la pierre angulaire de cet apprentissage et ce, autant pour les enfants que pour les adultes. »

L’impact de Toup’tilitou sur la création et l’édition

Toup’tilitou a beaucoup fait pour l’édition de livres québécois pour l’enfance, en stimulant la création pour les 0-4 ans, la diversification des ouvrages et des genres. Patricia Lemieux, qui était vice-présidente de Communication-Jeunesse quand a été lancé le programme, précise que la première Sélection de livres pour les 0-4 ans n’était pas intégrée à la Sélection annuelle de Communication-Jeunesse: «Les Sélections Toup’tilitou de 2000 et de 2002 proposaient des titres européens et québécois, puisqu’il n’y avait pas suffisamment d’ouvrages produits ici pour cette catégorie d’âge. Mais tout cela s’est développé rapidement, et, deux ans plus tard, notre Sélection annuelle de livres comportait une section 0-4 ans riche de 35 titres.» Rappelons qu’au Québec, en 2000, on publiait 15 titres par année pour les 0-4 ans, alors que, depuis 2005, on en publie plus d’une centaine par année.

Toup’tilitou aujourd’hui

Après 15 ans d’existence, non seulement Toup’tilitou s’avère toujours aussi pertinent, mais il est également devenu indispensable pour les intervenants des milieux culturels et de l’éducation. Mise à jour chaque année, la programmation s’est dotée en 2014 d’une nouvelle formation, Toup’tipoupon, qui s’intéresse à l’animation du livre auprès de 0-18 mois. Quant au guide Les livres, ça commence dès la naissance, il est remplacé en 2015 par le tout nouveau Guide des livres Toup’tilitou pour les 0-4 ans, qui offre des suggestions de lecture, une sélection thématique ainsi que des activités à réaliser avec les tout petits. Finalement, toujours représentée par le magnifique bambin conçu par Christine Battuz, la signature graphique a été actualisée pour offrir une imagerie moderne et efficace! Longue vie à Toup’tilitou!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Nous étions UN

Nous étions mille cinq cents bien en vue sur les présentoirs, notre […]

Lire comme on respire

Le livre: un bien de première nécessité… S’il fallait choisir entre un […]

« La lecture est un droit fondamental pour tous », Wally de Doncker, président d’IBBY

En lisant les différentes chroniques et critiques de ce numéro de Collections, […]