A+
A-

Göteborg : fenêtre sur l’édition scandinave

Catégorie: Divers

IMG_1972

La foire du livre de Göteborg est la plus importante de Scandinavie. Très dynamique, elle compte entre autres un centre de droits très actif et un important programme de séminaires, puis elle offre un programme de fellowship organisé par le Conseil des arts de la Suède pour les éditeurs et traducteurs étrangers.

J’ai d’ailleurs eu la chance de faire partie des participants du fellowship cette année, une expérience intéressante, pour le moins intense. Il faut dire qu’en plus des formations et activités de réseautage, mon agenda était surchargé, plus encore qu’à Francfort! La délégation de Québec Édition qui m’accompagnait au centre de droits peut en témoigner, les éditeurs scandinaves ont plusieurs points en commun avec leurs homologues québécois : populations restreintes, grands territoires, climat nordique, traditions, bref, on s’y sent chez soi. La foire est une belle occasion de découvrir la production suédoise, finlandaise, danoise et norvégienne. La plupart des éditeurs de ces pays y sont présents et nombre d’agents littéraires s’activent pour faire rayonner la littérature scandinave hors de ses frontières.

Göteborg compte parmi mes foires du livre préférées, et la présence du Québec cette année n’est sans doute que le début d’une longue tradition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Partout la culture – Politique québécoise de la culture : Présentation de l’ANEL

Partout la culture – Politique québécoise de la culture Présentation de l’ANEL […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]