A+
A-

DBW2014

28 janvier 2014, par
Catégorie: Divers
ebook

La cinquième édition du Digital Book World, tenue à New York du 13 au 15 janvier, a été l’occasion pour De Marque d’aller voir et entendre de nombreux conférenciers et de visiter des exposants forts intéressants. Mais surtout, de se rendre compte que la plateforme développée en partenariat avec l’ANEL résiste au temps et vous offre des services qui n’ont rien a envié aux autres plateformes.

Quatre grands sujets ont retenu notre attention. Le premier, et on en a beaucoup parlé durant la conférence, est Amazon. On a dit et redit qu’Amazon n’était pas et ne devait pas être la seule solution pour vendre des livres numériques. Toutefois, on a aussi démontré son importance pour les nouveaux auteurs et la force de la marque pour la vente des livres numériques, surtout anglo-saxons.

On a aussi beaucoup discuté des nouveaux modèles d’affaires, dont les ventes par abonnement, dans le style Netflix, en présentant différents projets comme Oyster et Scrib. Conclusion de ces présentations : le modèle d’abonnement peut être fort intéressant, par exemple pour les livres jeunesse, mais les éditeurs doivent garder en tête que le renouvèlement des abonnements est le nerf de la guerre et qu’il est drôlement plus difficile de garder un abonné que de faire acheter un autre livre.

Qui dit nouveaux modèles d’affaires, dit aussi ventes directes. Le livre numérique entre maintenant dans un nouveau cycle, celui d’être directement en contact avec l’acheteur potentiel et de pouvoir avoir accès aux données des acheteurs. Si certains éditeurs déploient dès maintenant des solutions pour vendre directement sur leur site Internet, d’autres demandent aux revendeurs la possibilité d’exploiter les données de vente qui sont à leur disposition.

Et on en parle beaucoup des données (data)! L’utilisation des statistiques de vente et des autres données disponibles pour prendre des décisions plus éclairées dans la vente et la diffusion est un sujet d’actualité dans le monde du livre numérique. De plus en plus d’outils seront à votre disposition pour analyser les données dans toutes leurs dimensions. Reste maintenant aux éditeurs à se les approprier. Je vous suggère d’ailleurs un petit détour vers App Annie (http://www.appannie.com/) qui vous permet d’obtenir différentes statistiques concernant vos ventes sur Amazon et Apple.

Enfin, on a aussi parlé de la vente aux bibliothèques, De Marque présentant d’ailleurs un atelier fort couru sur le sujet mardi après-midi. Le modèle québécois fait bien des envieux et après Québec et Grenoble, De Marque poursuivra bientôt sa lancée vers d’autres horizons, vous permettant de vendre d’avantage de livres ici et à l’étranger.

Bref, une conférence très intéressante à laquelle je vous convie l’an prochain, si vous désirez prendre le pouls de l’univers du livre numérique, les 13, 14 et 15 janvier 2015 à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Articles récents

Silence radio

Depuis l’automne, sans parler strictement de « silence radio » de Québec, on peut […]

L’humour transcende les générations

« Je crois qu’être drôle n’est le premier choix de personne », […]

L’édition québécoise et le monde francophone

14 juin 2017, par

Alors qu’il y a 400 ans, les explorateurs français voyaient l’Amérique comme […]