A+
A-

UNEQ 40 ans, ANEL 25 ans : où en sommes-nous, où allons-nous? (entrée libre)

Date :27/10/2017 (17 h)
Lieu :Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas, Québec (Québec) G1R 4H1
Salle :Scène littéraire
Formateur(s) :

Ugo Monticone, auteur
Nicole Saint-Jean, présidente de Guy Saint-Jean éditeur et présidente de l'ANEL
Antoine Tanguay, président et éditeur, Éditions Alto
Mélissa Verreault, auteure
Christiane Vadnais, animatrice de la table ronde

Table ronde présentée en collaboration avec l’Union des écrivaines et des écrivains québecois (UNEQ) et le Festival Québec en toutes lettres.

Que signifient « écrire » et « éditer » en 2017? Que cela signifiera-t-il dans le futur? Depuis plusieurs années, l’UNEQ et l’ANEL travaillent l’une, à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains; et l’autre, à soutenir la croissance de l’industrie de l’édition et à assurer le rayonnement du livre québécois et franco-canadien à l’échelle nationale et internationale. Quels sont leurs acquis? Quels sont les défis à venir? Écrire et éditer à l’ère du numérique, comment cela se concrétise-t-il?

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles tenteront de répondre l’administratrice et représentante des régions au conseil d’administration de l’UNEQ, Mélissa Verreault, l’écrivain Ugo Monticone, la présidente de l’ANEL, Nicole Saint-Jean, et Antoine Tanguay, des Éditions Alto.

Animation : Christiane Vadnais

 

Formateurs

Ugo Monticone

Boursier du CALQ et finaliste au Grand prix littéraire Archambault, Ugo Monticone attrape au berceau la piqûre des voyages. Des quarante pays qu’il a visités, il en ramène une dizaine de livres. En 2015, il lance le premier roman numérique immersif, Le vendeur de goyaves. Inspiré d’un voyage en Inde, 170 éléments multimédias viennent plonger le lecteur dans l’histoire. Considéré comme «le roman numérique réinventé» par LaPresse+ et comme le «Livre du futur» par le Journal 24h, Le vendeur de goyaves se hisse en première position des livres sur le AppStore Canada. Il atteint aussi le top 40 en France et est lauréat d’un Grand prix boomeranG. Photo: Gabrielle Doutre

Nicole Saint-Jean

Nicole Saint-Jean est présidente de Guy Saint-Jean éditeur, une maison qui est devenue un acteur incontournable de l’édition québécoise, autant en livres pratiques de gastronomie et de santé qu’en littérature grand public pour adultes et adolescents. Nicole est diplômée en droit et en gestion de l’École des Hautes études commerciales. Après avoir œuvré comme éditrice pour différentes maisons, elle s’est jointe à Guy Saint-Jean éditeur, la maison d’édition fondée par son père. Elle y exerce d’abord les fonctions d’éditrice et en prend la direction au décès de son père en 2005. Depuis plus de 20 ans, elle a été très impliquée dans le milieu du livre : à l’ANEL, à la corporation du Salon du livre de Montréal, au Conseil consultatif de la lecture et du livre, à la Table de concertation du livre et à la Commission du livre de la SODEC. Elle est présidente de l’ANEL depuis 2014. Photo: nico-world.com

Antoine Tanguay

Autrefois animateur de radio, chroniqueur et journaliste, le plus souvent qu'autrement touche-à-tout, Antoine Tanguay a fondé les éditions Alto en 2005. Il en assume la direction éditoriale et graphique en plus de s'acquitter d'une foule d'autres tâches connexes. Actif au sein de plusieurs conseils d’administration (ANEL, LCB, ICQ) et avide de nouvelles expériences dans le domaine littéraire, il croit fermement qu’il est plus que jamais temps d’œuvrer à une redéfinition du verbe éditer. Photo: Julie Artacho

Mélissa Verreault

Mélissa Verreault a grandi sur la rive sud de Québec et habité Montréal durant près d’une décennie. Après un séjour en Italie, elle s’est installée à Lévis avec sa famille. Titulaire d’une maîtrise en création littéraire de l’UQAM, elle étudie actuellement à la maîtrise en traduction de l’Université Laval, où elle est également chargée de cours en création littéraire. Depuis 2011, elle a publié aux éditions La Peuplade trois romans, ainsi qu’un recueil de nouvelles. Elle a également écrit un court roman pour les apprenants du français, Les couleurs primaires (2016), publié aux Éditions Didier en France. Sa première traduction littéraire, Ligne brisée, paraîtra chez Québec Amérique en novembre 2017. À ces publications s’ajoutent plusieurs textes diffusés dans différentes revues et collectifs. En plus de donner des cours à l’université, Mélissa Verreault accompagne des auteurs de la relève dans le cadre de divers programmes de parrainage. Elle est également impliquée au sein de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois ; elle agit à titre d’administratrice représentante des régions au conseil d’administration de l’association, en plus de siéger à différents comités.

Christiane Vadnais

Diplômée en littérature de l’Université Laval, Christiane Vadnais est travailleuse culturelle depuis plus de dix ans. Elle a contribué à plusieurs projets majeurs pour le milieu littéraire de Québec, notamment comme coordonnatrice de quatre éditions du festival Québec en toutes lettres, puis de l’ensemble de la programmation de la Maison de la littérature en 2015. Elle poursuit aussi une démarche d’écriture qui l’a menée à diffuser des nouvelles et radiofiction. Photo: Maryse Cléro-Nobréga