A+
A-

Mission et historique de l'ANEL

À propos

L’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) est née en 1992 de la fusion entre l’Association des éditeurs (1943) et la Société des éditeurs de manuels scolaires du Québec (1960). L’ANEL regroupe près de 100 maisons d’édition de langue française au Québec et au Canada. Sa mission est de soutenir la croissance de l’industrie de l’édition et d’assurer le rayonnement du livre québécois et canadien français à l’échelle nationale et internationale. Les maisons d’édition membres de l’Association publient divers types d’ouvrages, du roman au manuel scolaire en passant par l’essai et le livre jeunesse. Ces maisons sont situées au Québec, en Ontario, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick.

Les actions de l’Association s’articulent autour des pôles suivants : représentation des éditeurs auprès des pouvoirs publics et des autres intervenants du milieu du livre, sur la scène nationale comme à l’étranger, activités nationales de promotion du livre et de la lecture, information et formation professionnelle.

L’ANEL, par le biais de Québec Édition, se préoccupe également du rayonnement international de ses membres et soutient leurs activités d’exportation en organisant des stands collectifs dans plus de dix foires et salons à travers le monde. Québec Édition développe en outre – via les missions à l’étranger et l’accueil de partenaires de divers pays – un réseau de contacts destinés à aider la profession dans son rayonnement sur les marchés internationaux.

En représentant les intérêts de la profession d’éditeur et du public lecteur, l’Association prône la liberté d’expression, le respect du droit d’auteur et l’accès universel au livre comme outil d’apprentissage.

Notre mission
L’Association poursuit les objectifs suivants :

1 – Soutenir le développement d’une édition nationale de langue française et en favoriser la promotion et la diffusion.
2 – Étudier et défendre les intérêts tant généraux que politiques et économiques de ses membres.
3 – Étudier toute question relative à la profession et diffuser l’information auprès de ses membres;
4 – Contribuer à la promotion de la lecture et à l’utilisation du livre comme outil essentiel du développement de la personne;
5 – Établir entre ses membres des rapports de confraternité.
6 – Défendre la liberté d’expression et le droit d’auteur.

Ses grandes orientations

La communication
L’Association nationale des éditeurs de livres favorise une circulation efficace de l’information, ainsi que de bonnes communications entre ses membres.

Le partenariat
L’Association maintient des relations étroites avec les autres associations et regroupements professionnels et avec tout autre instance qui oeuvrent dans le domaine de l’édition et de la culture sur la scène nationale comme à l’étranger.

La promotion du livre et de la lecture
L’Association valorise le rôle prépondérant du livre et de la lecture dans la vie de chaque citoyen et ce, par des campagnes de promotion ou tout autre intervention ponctuelle.

La conquête du marché
L’Association appuie toute action et met de l’avant diverses initiatives susceptibles d’accroître la demande pour les livres publiés par les éditeurs québécois et canadiens français.

L’action internationale
L’Association est présente au sein d’organismes internationaux liés à l’édition et assure une représentation adéquate des éditeurs du Québec et du Canada français dans l’élaboration et l’application de politiques qui transcendent les frontières.

La défense du droit d’auteur
L’Association défend systématiquement le droit d’auteur dans le cadre d’ententes collectives concernant la reprographie d’ouvrages imprimés, à l’occasion de la révision de la Loi canadienne sur le droit d’auteur et à l’échelle des conventions internationales touchant la propriété intellectuelle.

Historique
L’Association nationale des éditeurs de livres est née de la volonté des maisons d’édition francophones du Québec et du Canada de se donner une structure unique afin d’accroître leur force de représentation et de mieux défendre les intérêts de la profession. C’est le 30 octobre 1991 que, réunis en assemblée générale conjointe à Montréal, les membres de l’Association des éditeurs (ADE) et ceux de la Société des éditeurs de manuels scolaires du Québec (SEMSQ) ont ratifié l’accord de fusion proposé par les administrateurs des deux groupes, adopté le règlement général et élu le premier conseil d’administration de la nouvelle association. L’existence légale de celle-ci a débuté le 1er janvier 1992.

En juin 2003, l’assemblée générale de l’Association a entériné des modifications à ses statuts et règlements pour créer une troisième section et revoir la composition du conseil d’administration. Les trois sections étaient les suivantes : Édition littéraire, Édition générale et Édition scolaire, scientifique et technique. Le conseil d’administration est composé de onze membres. Le 4 avril 2012, réunis en assemblée générale extraordinaire, les membres de l’ANEL ont entériné des modifications à ses statuts et règlements pour abolir les sections.